Dès le 26.03 jusqu’au 30.04.2020, la tradition annuelle des fontaines de Pâques se perpétue.

Que ceux et celles qui s’étonnent de découvrir deux de nos plus belles fontaines décorées de guirlandes, de fleurs et surtout d’œufs colorés, trouvent ici de quoi satisfaire leur curiosité.
L’eau qui coule de nos robinets et que nous consommons immodérément chaque jour a de tout temps été pour l’homme un bien précieux et vital. Nous l’avions un peu perdu de vue. Aujourd’hui, nous redevenons heureusement conscients de sa valeur et de son importance pour notre survie.

La décoration des fontaines pendant le temps de Pâques nous vient de la Suisse franconienne. Là-bas, la pénurie permanente en eau a poussé les gens à prendre grand soin de leurs fontaines, dispensatrices de ce précieux liquide, et cette merveilleuse coutume était leur façon à eux d’exprimer tous leurs remerciements. Ils imputaient spécialement à l’eau de Pâques des effets particuliers : elle était censée les protéger entre autres des maladies, et les enfants baptisés avec l’eau bénite à Pâques étaient prédestinés à devenir très intelligents !
L’origine de ces fontaines fleuries pourrait même être plus ancienne encore et remonter aux fêtes du printemps païennes, où l’on témoignait à l’eau sortant des entrailles de la terre une vénération toute spéciale.


A la ville haute, la fontaine de la Vierge à la « Marktplatz » et, à la ville basse, la fontaine du « Temsepark », sont les dignes témoins des remerciements qu’ Eupen se devait de rendre à l’eau, à qui la ville doit son essor et sa richesse.